Dans l’actualité

Sensibilisation à l'exploitation et violence sexuelles des enfants en ligne

L'exploitation et abus sexuels des enfants en ligne (OCSE) est un nouveau défi constituant un cauchemar pour la protection des enfants dans le monde. Selon le FBI, il existe au total, 750 000 individus qui cherchent à se connecter en ligne et à tout moment avec des enfants à travers le monde à des fins sexuelles. Cela signifie qu'il y a tellement d'enfants exposés et déjà affectés par la cyberintimidation, le harcèlement et la sextorsion. Le faible niveau de sensibilisation à la gravité de ce problème, la faiblesse ou absence de cadres d'application de la loi à l'encontre des auteurs, ainsi que l'espace et l'accès numériques en pleine expansion et sophistiqués, font qu'il est difficile de protéger la dignité des enfants.

En 2018, en collaboration avec Arigatou International, le Ministère de l'Intérieur du gouvernement des Émirats arabes unis (E.A.U.) s'est efforcé de faire participer les chefs religieux du monde entier à la résolution de ce problème. À cet effet, des consultations régionales ont eu lieu en République dominicaine, en Égypte, en Inde, aux Philippines et au Kenya, débouchant sur le Forum mondial de dialogue interconfessionnel tenu à Abu Dhabi (Émirats arabes unis) en novembre 2018, lequel a abouti à la formation de l'Alliance interconfessionnelle pour des communautés plus sécurisées.

Cette Alliance interconfessionnelle pour des communautés plus sécurisées, en partenariat avec Arigatou International - Nairobi, l'Université de Nairobi, le gouvernement du Kenya par le biais du Ministère du Travail et de la Protection Sociale et d'autres partenaires, a mené une série d'activités préalables pour marquer le 30e anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant (CDE).

Kenya Special Exposition Nov20192

Ces activités ont débuté par le lancement de l'Exposition spéciale sur l'élimination de l'exploitation et abus sexuels des enfants le 11 novembre 2019 à la Grande Cour de l'Université de Nairobi. L'invité spécial, M. Abdul Bahari, Secrétaire administratif principal du Ministère du Travail, s’est appesanti sur l'engagement du gouvernement à protéger les enfants contre toutes formes d'exploitation, en particulier de nature sexuelle. Cette exposition, jusqu'ici, a attiré près de 4 000 personnes, notamment des enfants.

De plus, un Forum des parties prenantes a eu lieu le 19 novembre 2019 au même endroit avec plus de 300 personnes présentes et dont la moitié était des enfants et jeunes. Ce fut une journée remplie de plaisir pour les enfants qui ont chanté, dansé et récité des poèmes en rapport avec le thème de la journée.

Les statistiques choquantes sur l'abus et l'exploitation généralisés des enfants en ligne ont été publiées. Le Révérend Dr Samuel Kobia, invité spécial de la journée, a mis l'accent sur la dignité humaine qui, selon lui, est un droit de naissance auquel tout enfant a droit, car il est donné par Dieu et ne peut donc pas lui être enlevé.

La représentante du gouvernement, Mme Rose Mwangi, a toutefois assuré l'auditoire de l'engagement du gouvernement à s'occuper de l'OCSE, ayant déjà mis sur pied une unité d'OCSE sous l'égide du Ministère des Services à l'enfance. Le rôle essentiel joué par des groupes et dirigeants religieux a été souligné, tout en les exhortant à multiplier leurs efforts.

Il y avait entre autres notables orateurs : Mustafa Y. Ali, Secrétaire Général du GNRC et Directeur d'Arigatou International - Nairobi ; Sh. Ibrahim Lethome, membre d’AI Advisory Group (Groupe consultatif AI) ; le Révérend Fred Nyabera, Directeur d’End Child Poverty (Mettre fin à la pauvreté des enfants) d’Arigatou International ; le Pr Maria Nzomo, Directeur de l’Institute of Diplomacy and International Studies - IDIS (Institut de Diplomatie et des Relations Internationales) de l’Université de Nairobi ; le Dr Patrick Maluki de l’Université de Nairobi et plusieurs représentants d'organisations nationales et internationales.

Kenya Special Exposition Nov20193

Le point culminant de cette série d'événements a été les célébrations du CRC@30 qui ont eu lieu au Kenyatta International Convention Centre - KICC (Centre international de congrès Kenyatta), à Nairobi, le 20 novembre 2019. Arigatou International était membre du Comité directeur présidé par M. Nelson Marwa, Secrétaire principal au Ministère du Travail et de la Protection Sociale. Parmi les autres membres du Comité directeur figuraient l'UNICEF et d'autres organisations de défense des droits de l'enfant.

Lors de cet événement, l'étude multi-religieuse « Foi et droits des enfants : Étude multi-religieuse sur la Convention relative aux droits de l'enfant », a été lancée par M. Ukur Yattani, Secrétaire de Cabinet et représentant du Président de la République du Kenya, S.E. Uhuru Kenyatta. Le Président a loué le rôle qu’avait joué la foi tant dans la protection des enfants que dans la contribution aux dispositions de la CDE.

Il a également souligné l'une des principales conclusions de l'étude, à savoir que les textes religieux et la CDE partagent une vision commune des enfants, notamment les valeurs centrées sur la famille des approches tant religieuses que fondées sur les droits. Il a conclu son discours en exhortant toutes les confessions et tous les chefs religieux à faire de cette journée, non seulement, une journée de prière, mais aussi d'Action pour les enfants dans tous les coins de la République du Kenya. Le Président a terminé son discours par le slogan : « Pour chaque enfant, chaque droit. »