Historique du GNRC

Le Réseau Mondial des Religions en faveur des Enfants (GNRC) a été inauguré en mai 2000 par un groupe de 294 dirigeants religieux et travailleurs de terrain au profit des droits des enfants, représentant toutes les grandes traditions religieuses mondiales et de 33 nations différentes. Profondément préoccupés par les souffrances infligées aux enfants dans le monde, ils se sont réunis à Tokyo pour lancer le GNRC à l'invitation de la Fondation Arigatou (maintenant Arigatou International), une organisation internationale non-gouvernementale qui s’efforce de réunir des personnes de tout horizon afin de bâtir un monde meilleur pour les enfants. Arigatou International, en qualité d’ONG dotée du statut consultatif spécial auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies (ECOSOC), continue de soutenir le développement à l'initiative des membres du GNRC.

Du 16 au 18 mai 2000 s’est déroulé le premier Forum du GNRC sur le thème « la prière et la pratique pour l'avenir des enfants ». Les 297 participants, en provenance de 33 pays différents, comprenaient des bouddhistes, des chrétiens, des hindous, des juifs, des musulmans, des shintoïstes, des zoroastriens, des membres de traditions religieuses autochtones et d'autres encore. La force d'union révélée lors de ce forum a permis aux participants de partager l'engagement de travailler à la fois au niveau des dirigeants et des personnes de terrain afin d’alléger les souffrances des enfants partout dans le monde.

Depuis sa fondation, le GNRC a joué un rôle important en établissant un lien entre le travail des Communautés religieuses au profit des enfants et celui des agences internationales, des gouvernements et d'autres acteurs dont la perspective d’action n’est pas nécessairement basée sur la foi. À ce titre, le GNRC a été invité à présenter, en mai 2002, une déclaration devant l'Assemblée Générale des Nations Unies lors de la Session extraordinaire consacrée aux enfants. S’exprimant au nom du GNRC, le Révérend Takeyasu Miyamoto, Président de la Fondation Arigatou, s’est engagé à développer un programme mondial d'enseignement de l'éthique aux enfants, à soutenir ainsi la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies au travers de la prière et l'action et à mobiliser les Communautés religieuses dans la lutte contre la pauvreté des enfants.

En 2004, lors du deuxième Forum du GNRC qui s’est tenu à Genève en Suisse, le premier des trois engagements est devenu une réalité avec la création du Conseil interreligieux pour l'enseignement de l’éthique aux enfants (Council on Ethics Education for Children). Le second Forum qui s’est tenu du 17 au 19 mai 2004 a affiché une croissance importante depuis sa première édition puisqu’il a réuni 359 dirigeants religieux ainsi que des représentants d'ONG locales des 7 grandes religions, 68 pays provenant de 7 régions du monde, y compris 38 enfants et jeunes.

Le Révérend Keishi Miyamoto, représentant de la Fondation Arigatou, a rencontré en octobre 2007 le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon et a reçu la promesse de Monsieur Ban d’un soutien et d'encouragement de la part des Nations Unies (voir article dans les actualités).

En 2008, le GNRC a organisé son troisième Forum à Hiroshima au Japon, réunissant 353 dirigeants religieux et autres personnes se consacrant au bien-être des enfants du monde entier, dont 42 enfants et jeunes. Les participants sont venus de 63 pays de 8 régions du monde et représentaient notamment la foi bahá’íe, le bouddhisme, le christianisme, l'hindouisme, l'islam, le judaïsme, le sikhisme et beaucoup d'autres traditions religieuses et spirituelles. Lors du troisième Forum, les participants ont pu apprécier les résultats concrets de l'engagement premier du Révérend Miyamoto avec le lancement formel d’Apprendre à vivre ensemble : un programme interculturel et interreligieux pour l'enseignement de l'éthique (Learning to Live Together: An Intercultural and Interfaith Programme of Ethics Education), et ont abordé le second engagement en proposant une nouvelle « Journée mondiale de prière et d'action pour les enfants ». Puis, le Docteur Asha-Rose Migiro, Vice-Secrétaire Général aux Nations Unies, a représenté au Forum le Secrétaire Général aux Nations Unies Ban Ki-moon. Était également présente la Directrice Exécutif de l’UNICEF Madame Ann Veneman. Le thème du forum était : « Apprendre à partager : valeurs, action, espoir ».

En juin 2012 s’est tenu le quatrième Forum du GNRC à Dar es Salaam, en Tanzanie. Le forum a réuni 470 participants dont 49 enfants et des dirigeants religieux du monde entier ainsi que des officiels des Nations Unies et des chefs de gouvernement, dont Monsieur le Président de la République de Tanzanie Jakaya M. Kikwete. Le thème du forum a été « Vaincre la pauvreté. Enrichir les enfants : Inspiration. Action. Changement ». Les participants au forum ont répondu au troisième engagement en lançant la nouvelle Initiative interreligieuse pour vaincre la pauvreté des enfants (Interfaith Initiative to End Child Poverty).

Dès le début 2012, le développement du GNRC a été grandement facilité par l’inlassable travail d'une équipe dédiée de coordinateurs bénévoles, chacun d'entre eux travaillant au profit des membres du GNRC d’une région spécifique du monde. Des informations complémentaires sur ces questions régionales sont disponibles ici.

En 2012, la Fondation Arigatou a changé son nom pour Arigatou International, tout en poursuivant son soutien au GNRC. En 2013, le Secrétariat du GNRC a été transféré de Tokyo au Japon à Nairobi au Kenya, ajoutant ainsi un nouveau bureau d’Arigatou International à ceux existants de Tokyo, Genève et New York.