Dans l’actualité

Les femmes ont un rôle dans la paix et le développement durable

Le coordinateur du réseau et des programmes du GNRC, le Dr Dorcas Kiplagat, a rendu une visite de courtoisie aux femmes bénéficiaires du projet de Résilience Familiale à Mombasa, au Kenya, le 27 décembre 2020. La visite visait à évaluer les progrès des cinq projets de petites et moyennes entreprises basées dans la région de Bombolulu, comprenant le Groupe de Femmes Révolutionnaires qui s'est aventuré dans le salon de coiffure, le Groupe de Femmes Beba Nikubebe qui s'est spécialisé dans la vente d'œufs, le Groupe de Femmes Nafahirwa qui a ouvert un charbon de bois. business, et le Groupe de Femmes Pamoja Wamama Twaweza et le Groupe de Femmes Vitendo Tenda, tous deux spécialisés dans l'élevage de poulets de chair.

Women SMEs Msa 2020 5Les projets d'entreprises font partie du projet Resilience Familiale soutenu par le GNRC, le Fonds Mondial d’Engagement Communautaire et de Résilience (GCERF) et le Goldin Institute. Le projet vise à renforcer la capacité des femmes à promouvoir positivement la coexistence et le respect, transformant ainsi leurs communautés et finalement lutter contre l'extrémisme violent. Le projet fournit également un soutien économique aux femmes, renforçant ainsi la résilience de leur famille contre l'extrémisme violent.

Les recherches existantes révèlent que la pauvreté augmente la probabilité de participation à des groupes extrémistes violents, en particulier pour les moins instruits. Ouvrir des opportunités de microfinance est donc un moyen de prévenir l'extrémisme violent et la participation à d'autres actes criminels.

Pour se préparer à leurs projets d’entreprises, les femmes ont suivi une formation en compétences entrepreneuriales, animée par M. Charles Masheti, consultant du GNRC et expert des petites et moyennes entreprises (PME). La formation rigoureuse impliquait l'élaboration d'un plan d'affaires et de projection de leurs entreprises ainsi qu'une dynamique de groupe.

Women SMEs Msa 2020 7Chaque groupe comprend de 15 à 20 membres avec une structure de direction claire composée d'un président, d'un vice-président, d'un secrétaire, d'un trésorier et de membres. Le nombre de femmes formées était de 200 dans les deux comtés de Mombasa et de Nairobi.

L'entreprise économique survient à un moment où le monde est confronté à la pandémie COVID-19 qui a affecté notre position économique.

Pendant la pandémie, la population mondiale a recouru à rester chez elle afin de minimiser la propagation. Les enfants et les jeunes fréquentent également Internet pour des études et la socialisation. Les extrémistes voient cela comme un moment pour s'attaquer aux jeunes et les attirer dans leurs groupes. Les parents et les soignants doivent être vigilants quant à la localisation de leurs enfants et les guider sur une utilisation sécuritaire d'Internet afin de promouvoir leur dignité en ligne.