Dans l’actualité

Une session sur le COVID19 avec l'IGAD

COVID-19 a exposé les enfants à un risque accru de radicalisation dans l'extrémisme violent, et dans l'abus et l'exploitation sexuels en ligne. Les experts soulignent que les statistiques sur l'exploitation et l'abus sur mineur en ligne dans le monde ont constamment augmenté pendant la pandémie.
Pour disséquer et faire davantage la lumière sur le défi, le secrétaire général du GNRC, Dr Mustafa Y. Ali, a participé à une table ronde en ligne organisée par l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) sur: " Confinement COVID19 : Un terrain fertile pour la Radicalisation en ligne vers l'Extrémisme Violent. " La discussion virtuelle, qui a eu lieu le 24 avril 2020, visait à lutter contre la violence à l'égard des enfants en Afrique subsaharienne et partout dans le monde, à la lumière de la pandémie.

L'événement a été honoré par l'organisation intergouvernementale régionale IGAD Centre d'Excellence pour la Prévention et la lutte contre l'Extrémisme Violent dirigé par le directeur, Dr Simon Nyambura. Plus de 90 participants, dont des experts de la paix et de la résolution des conflits, des droits de l'enfant, et des technologies en ligne, ont assisté à la réunion.

Dans ses remarques, Docteur Ali a noté qu'en raison du confinement imposé par le COVID-19, la plupart des jeunes sont obligés d'être à la maison, et en ligne. Cela permet aux extrémistes de profiter des nombreux jeunes actuellement en ligne, pour leur radicalisation en ligne vers l'extrémisme violent. Il a ajouté que les groupes extrémistes violents profitent de la situation et augmentent leur présence en ligne, notamment en développant de nouveaux discours pour influencer la masse des enfants et des jeunes en ligne.

Les panélistes ont discuté de la nécessité de répondre aux besoins des groupes les plus vulnérables - les enfants et les jeunes, qui risquent d'être radicalisés pendant la pandémie. Il a été relevé que les parents et les tuteurs devraient être impliqués dans la vie de leurs enfants et être informés de ce que les jeunes et les enfants font sur les plateformes en ligne. Par solidarité, le Docteur Ali a appelé les physiciens, les médecins et les autres scientifiques à se joindre à d'autres pour trouver un remède contre le COVID-19, notant que l'impact de la pandémie sur les conditions socio-économiques, dans le monde, est hors du commun.