Communiqués de presse

Déclaration du Réseau Mondial des Religions pour l'Enfance en Amérique Latine et dans les Caraïbes, dans le cadre du 30ème Anniversaire de la Convention Relative aux Droits de l'Enfant

Les Comités Nationaux du Réseau Mondial des Religions pour les Enfants (GNRC) en Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Cuba, Equateur, El Salvador, Guatemala, Mexique, Nicaragua, Panama, Pérou, République Dominicaine et Uruguay, expriment leur profonde préoccupation face à la violence croissante dans la région et à son impact sur les enfants et les adolescents.

Nous condamnons toutes les formes de violence, d'où qu'elles viennent ! En tant que personnes croyantes, nous avons l'obligation éthique d'élever la voix contre les injustices et les violations des droits de l'homme, en particulier ceux des enfants et des adolescents.

Nous sommes particulièrement préoccupés par les cas de violence contre les enfants et les adolescents qui ont été enregistrés en Équateur, au Chili, en Bolivie et en Haïti, dans le contexte des récentes manifestations sociales, ainsi qu'en Colombie, au cours de sa longue histoire de violence. Dans ces pays, le recours à la force par les forces de sécurité et les agents des forces de l'ordre s'est traduit par des détentions arbitraires, des mauvais traitements et des sévices infligés aux enfants et aux adolescents, et même par la mort de certains d'entre eux. Ces situations se répètent sans cesse et nous craignons qu'elles ne s'étendent dans la région.

Au-delà des situations politiques qui ont provoqué ces situations, nous rappelons que les États sont garants des droits des enfants et des adolescents, et qu'il est de leur devoir de prendre toutes les mesures nécessaires pour les protéger en toute circonstance.

Nous engageons nos prières et nos actions pour la dignité de tous les enfants et adolescents de la région, et réaffirmons notre engagement à construire des sociétés pacifiques, dans un cadre de plein respect et de garantie des droits de l'homme.
Signé le 15 novembre 2019.